Sorties en décembre

Le Petit Palais

2 017 petitpalaisVendredi 1er décembre 2017
Départ : 13h - Prix : 27,00 €
Visite guidée

Construit à l'occasion de l'exposition universelle de 1900 par l'architecte Charles Girault et devenu ensuite musée des Beaux-arts de la ville de Paris, le Petit Palais a achevé il y a quelques années une nécessaire et efficace cure de jouvence. La restauration lui a redonné son éclat, sa transparence et ses confortables espaces d'exposition.
Cette visite s'attache tout particulièrement à vous faire redécouvrir ce grand monument de l'art français, ses galeries aux décors de palais, l'exceptionnelle voûte peinte à fresque du portique entourant le jardin intérieur, la virtuosité des ferronneries ou la remarquable conception des salles largement ouvertes sur les jardins des Champs-Elysées et la Seine.
Une flânerie dans les salles du musée à la rencontre d'une quinzaine de ses chefs-d'œuvre permet de replacer le monument dans le contexte artistique bouillonnant de l'époque. Vos pas vous mèneront ainsi du très sensuel portrait de Sarah Bernhardt par Clairin au portrait d'Ambroise Vollard par Cézanne, des grès fantastiques de Carriès à la salle à manger dessinée par Hector Guimard pour son propre hôtel particulier, ou encore du modèle de Dalou pour le Triomphe de la République au Soleil couchant sur la Seine à Lavacourt de Monet.

Informations : www.petitpalais.paris.fr


Le Moulin Rouge

2 017 moulinrougeDimanche 3 décembre 2017
Départ : 12h - Prix : 150,00 €
Déjeuner-spectacle

Le 6 octobre 1889, au pied de la butte Montmartre, l’ambiance est à la fête : l’ouverture dans le Jardin de Paris d’un nouveau music-hall, le Moulin Rouge, ne passe pas inaperçue. Du côté de la Place Blanche, le public vient en foule découvrir ce lieu extravagant : une gigantesque piste de danse, des miroirs partout, une galerie où il est du dernier chic de s’encanailler, un jardin agrémenté d’un énorme éléphant et des promenades à dos d’âne pour amuser les dames. Une folle ambiance où le spectacle se déroule aussi bien sur scène que dans la salle : aristocrates et voyous à casquette se côtoient dans une joyeuse complicité, équipages des beaux quartiers et petites gens de Paris s’amusent ensemble dans l’euphorie la plus totale.
Les maîtres des lieux s’appellent Joseph Oller et Charles Zidler. Ils ont surnommé leur établissement Le premier palais des femmes et parient sur leur succès en proclamant, à qui veut l’entendre, que le Moulin Rouge deviendra le plus grandiose des temples de la musique et de la danse. Dès le premier jour, leurs espoirs sont comblés, les autres music-halls n’ont qu’à bien se tenir.

AU MENU
Kir Royal
Saumon fumé de Norvège, blinis et crème citronnée
Suprême de volaille forestière des Landes
Poêlée de champignon des sous-bois, pomme purée à l'huile noisette, jus de volaille
Dôme aux trois chocolats
Une demie bouteille de champagne par personne

Informations : www.moulinrouge.fr

Le ministère des Finances

2 017 financesMercredi 6 décembre 2017
Départ : 13h15 - Prix : 15,00 €
Visite guidée

Le ministère des Finances, installé au Louvre depuis 1871, a déménagé à l'occasion de la création du Grand Louvre. Il s'est alors installé dans un nouveau bâtiment construit en 1989 par les architectes Paul Chemetov et Borja Huidobro, qui sont par ailleurs les concepteurs de la Grande Galerie du Muséum d'Histoire Naturelle et de l'aménagement paysager du tramway de Saint-Denis. Ce bâtiment a été conçu comme un pont dont la première pile plonge dans la Seine, car le terrain empêchait de construire une façade parallèle au fleuve. Il constitue ainsi « la porte monumentale qui a toujours manqué à l'est de Paris ». Le métal beige utilisé pour la construction se veut un rappel des couleurs de la Tour Eiffel.

Au programme de cette visite : explications autour d’une maquette reproduisant, dans leur environnement, les cinq bâtiments de Bercy abritant les ministères. Présentation historique (explication de la loi du 1 % artistique), présentation de l'organigramme des ministères économiques et financiers. Présentation dans le bâtiment Colbert des 4 tableaux (auteurs : Matta, Alechinsky, Rebeyrolle, Titus-Carmel), du dallage de Guy de Rougement, de la Porte d’honneur de Jeanclos ainsi que les statues des Douves constituant les œuvres d’art du 1 % artistique. Accès à la Cour d’honneur et à l'espace ministériel. Visite de l’Hôtel des ministres... Retour à l’octroi par l’allée Jean Monnet.

Le musée des Arts et Métiers et ses réserves

2 017 museeartsVendredi 8 décembre 2017
Départ : 9h15 - Prix : 62,00 €
Visites guidées

À 10h30, visite guidée du Musée des arts et métiers à Paris, qui débutera par la collection d’instruments scientifiques au deuxième étage et se poursuivra tout au long des six autres collections de l’exposition permanente (matériaux, construction, communication, énergie, mécanique et transports) avant de finir dans l'ancien prieuré de Saint-Martin-des-Champs où se trouvent quelques-unes des plus belles pièces du musée, tel le fameux Pendule de Foucault conçu pour mettre en évidence la rotation de la Terre.
À 14h30, visite guidée des réserves du Musée des arts et métiers à Saint-Denis.
Les réserves du Musée des arts et métiers renferment les neuf dixièmes de la fabuleuse collection du musée située rue Réaumur à Paris. Réalisé en 1994, le bâtiment est spécialisé dans la conservation de collections muséologiques : ventilation spécifique, hygrométrie constante, cette architecture intelligente conserve ce patrimoine inestimable. Poussez les portes des réserves, elles vous révèleront les trésors accumulés depuis le XVIIe siècle à aujourd’hui, dont l’écrin, innovation muséologique et architecturale, est au service d’un patrimoine technique : inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation d'expositions temporaires, prêt d'objets… Mémoire vivante, laboratoire d’histoire, passage obligé pour l’organisation des expositions, c’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliquées à la collection.

Prévoir votre pique-nique pour le midi.

Informations : www.arts-et-metiers.net

Le musée des Cosaques de la Garde impériale


2 017 museegardeimperialeVendredi 15 décembre 2017
Départ : 13h - Prix : 23,00 €
Visite guidée

L'histoire  des Cosaques est intimement liée à l'histoire de la Russie et de l'émigration russe en France. Les Cosaques sont des auxiliaires militaires et autonomes du pouvoir russe. Ils apparaissent entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle. Ce phénomène communautaire aurait pour origine une explication  ethnique : les Cosaques seraient des nomades en rupture avec leurs groupes d'origines.Selon d'autres historiens, les Cosaques, phénomène social, sont des paysans fuyants le servage. En Russie, la principale communauté est celle de la région du fleuve : le Don.
Dans l'histoire russe, le rôle des Cosaques fait controverse. Parfois gardiens des frontières de la Russie, conquérants la Sibérie pour le compte des marchands moscovites, ils sont aussi à l'origine de révoltes. À la veille de la révolution, on estime la présence de 11 « armées » de Cosaques en Russie méridionale.
À l'occasion de sa visite, le 30 mai 2008, Vladimire Poutine (alors premier ministre) fait un don de 100 000 € pour la rénovation du musée des Cosaques de Courbevoie.

Le musée de la Préfecture de police

2 017 museepoliceVendredi 22 décembre 2017
Départ : 13h - Prix : 21,00 €
Visite guidée

Créé en 1909 par le préfet Lépine, le musée de la Préfecture de police offre un éclairage passionnant et insolite sur Paris et ses habitants. Les collections, riches et variées, racontent trois siècles d'histoire de la police dans ses missions les plus variées : la lutte contre la délinquance et le crime, bien sûr, mais plus généralement la sauvegarde de la tranquillité des Parisiens.
En 1667, Louis XIV crée la Lieutenance de Police. Ses missions très larges donnent une idée de la richesse de notre propos : sécuriser, protéger, assainir et approvisionner. En un mot, maintenir l'ordre. En 1800, la Préfecture de police prend le relais mais avec les mêmes missions. Le XIXe siècle est une période particulièrement intense de l'histoire policière, marquée notamment par le développement des attentats politiques, l'évolution des techniques, la médiatisation du crime. Les gravures, unes de journaux, photographies, registres d'écrou et pièces à conviction, permettent d'évoquer quelques grandes affaires : la malle à Gouffé, le crime de l'impasse Ronsin, les crimes de Pantin ou ceux de Landru et Petiot.
La réorganisation des collections du musée en 2013 fait aussi une large place aux métiers et aux services de la police au fil du temps. Vous découvrirez notamment des taximètres, une borne Police secours, une mallette anthropométrique, des bâtons blancs... et une scène de crime. Bref, ce musée très discret mais accueillant a plus d'un tour dans son sac pour vous étonner !

Informations : www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr