Festival de musique franco-américaine

Les Voix de l’Amérique

Vigon, Bamy, Jay – les Soul Men – et l’immense Julia Migenes étaient les invités de l’édition 2014 du Festival de musique franco-américaine !

Vigon, Bamy, Jay : les Soul Men

À l’heure où les sons et les émotions hérités des années Stax et Motown ne cessent de prouver leur charme intemporel, l’occasion était trop belle de réunir ces forces vives d’hier et d’aujourd’hui au sein d’un trio composé de Vigon (The Voice, 2012), Érick Bamy (choriste de Johnny Hallyday et finaliste de La France a un incroyable talent, 2010) et Jay (leader du groupe Poetic Lover).

Parfait dosage d’âpreté et de miel, de swing millésimé et de groove, cette combinaison de voix calorifères, jamais aussi à l’aise que dans l’expression live, a trouvé ses marques au premier claquement de doigts. Lancé à toute vapeur, ce “soul train” tente un pari en choisissant de nous entraîner du côté de Memphis et de Détroit pour un résultat bluffant, gorgé de cuivres et de frissons.

Julia Migenes : Musicals

Entre opéra, comédie musicale, cinéma, récitals, spectacles de théâtre et de danse, Julia Migenes mène une carrière atypique. Née à New York, elle découvre sa vocation très jeune, après avoir été engagée pour jouer l’enfant de Madame Butterfly au Metropolitan Opera. Élève au Lycée d’Art et de Musique de Manhattan, Leonard Bernstein remarque Julia Migenes et l’engage comme soliste : elle entame alors une carrière à Broadway où elle incarne notamment Maria de West Side Story, puis assure le rôle principal du spectacle Un violon sur le toit de Joseph Stein. Quittant l’univers de la comédie musicale pour se consacrer à l’opéra, la jeune artiste part étudier en Autriche où elle chante des rôles solistes dans des opéras et opérettes pendant sept ans. Elle retourne ensuite aux États-Unis sur proposition du Metropolitan Opera qui l’engage pour chanter les rôles solistes dans La Bohème, Pagliacci, Mahagony et surtout le rôle de Lulu, connu pour son extrême difficulté, dans Lulu d’Alban Berg. En Europe, Julia Migenes est très vite adoptée par le public grâce au film du réalisateur italien Francesco Rosi Carmen avec Placido Domingo.

La diva américaine a accepté l’invitation du Festival de musique franco-américaine de Thiais et a présenté Musicals, un spectacle hommage à celui qui l’a fait connaître, Leonard Bernstein, en interprétant ses plus grands airs, de West Side Story à Candide.